Thank you, next
Génération Yubo

Thank you, next

7 minutes read · Written by Yubo team

~ Adieu la pression de la Saint-Valentin et des traditions, pourquoi ne pas plutôt prendre soin de toi-même cette année ? La Génération Z change les codes et se centre sur l’amour de soi. ~

À une période où les relations romantiques sont sous le feu des projecteurs, à Yubo nous considérons que la relation la plus importante est celle que tu entretiens avec toi-même. Ce mois-ci, nous avons décidé d’inviter des jeunes résolus et inspirants pour réfléchir au concept d’amour de soi en discutant des situations qu’ils ont dû affronter pour être ce qu’ils sont aujourd’hui.

Nous avons réalisé un sondage auprès de 35 000 utilisateurs de 13 à 25 ans à travers le monde afin de mieux comprendre en quoi ils accordent plus d’importance à leur relation avec eux-même plutôt qu’avec un·e partenaire. Il s’avère que plus d’un cinquième (33 % aux États-Unis et 21 % au Royaume-Uni) considère que la relation avec soi est « la plus importante », 16,5 % citent un·e partenaire romantique, arrive ensuite la relation avec la famille (24 % aux États-Unis) ou avec les amis (29 % au Royaume-Uni).

Pourtant, la moitié (51 %) de la Génération Z ressent toujours une certaine pression de la part de la société à être en couple le jour de la Saint-Valentin. D’où cette pression vient-elle ?

  • Tout pour Insta : La majorité (50 %) des adolescents et jeunes adules déclarent que la principale cause de la pression à être en couple pour la Saint-Valentin vient des réseaux sociaux traditionnels.
  • Moi et moi seul·e : Un cinquième (21 %) considère que la pression vient de soi-même.
  • Romance TV : 17 % de la Génération Z explique que les séries, les films et la musique créent énormément de pression romantique autour de la Saint-Valentin.

Alors que les jeunes de la Génération Z mettent l’accent sur leur relation avec eux-mêmes plutôt qu’avec un·e partenaire romantique, nous avons découvert que près de deux cinquièmes (43 %) d’entre eux déclarent qu’ils n’ont pas encore tout à fait réussi à s’aimer entièrement. Cependant, les jeunes apprennent à s’aimer en passant plus de temps à prendre soin d’eux, au moins plusieurs fois par semaine. Plus de 20 % dégagent même du temps pour cette raison chaque jour.

Le self-care selon la Génération Z : Discute, dors, fais du sport, hydrate-toi et recommence

Les formes de self-care les plus populaires chez la Génération Z sont le sport (qui obtient la première place au Royaume-Uni avec 36,5 %), dormir plus (un succès écrasant aux États-Unis avec 47,7 %), et parler ou passer du temps avec ses proches (qui arrive en premier en Australie avec plus de 38 %). Juste après arrivent boire plus d’eau et faire du shopping.

En prenant cela en compte, Yubo comprend qu’aider les jeunes à s’aimer eux-mêmes est plus important que jamais, en particulière à une heure où les confinements ont eu de sérieuses conséquences néfastes sur la santé mentale des jeunes de 13 à 24 ans. Un sondage mené auprès de nos utilisateurs a révélé que plus de 60 % des jeunes britanniques et américains se sont  sentis déprimés à cause de la pandémie.

Les influenceuses Hailee et Kendra ont été choisies pour discuter d’amour de soi avec quelques jeunes inspirants. Jetez un œil à la vidéo :

Afin de booster notre relation avec nous pour la Saint-Valentin, le Dr Richard Graham, psychiatre consultant, directeur clinique de Good Thinking et membre de l’équipe de sécurité chez Yubo, a révélé ses meilleurs conseils pour nous aider à être plus bienveillants envers nous-mêmes :

  • Prends soin de ton corps. Essaie de manger des aliment sains. Allonge-toi et repose-toi. Éventuellement, masse ta nuque, tes pieds, tes mains ou bien va faire un tour. Souviens-toi des choses qui te font du bien et reproduis-les.
  • Encourage-toi. Pense à ce que tu dirais à un ou une ami·e si il ou elle était dans une situation difficile ou stressante. Dis-toi les mêmes choses pour booster ta confiance et ta motivation.
  • Prends le temps de souffler. Quand tout te semble oppressant ou incertain, fais une pause. Réfléchis à ce que tu ressens, mais aussi à ce que ton corps ressent, prends le temps de ressentir le sol sous tes pieds. Ça t’aidera à te recentrer avant de reprendre.
  • Écris. Quand tu te sens plus détendu·e, écris ou tape une liste de ce que tu as réalisé dans la vie ou de tes qualités et conserve-la précieusement. Si tu commences à douter de toi, relis ces mots en respectant la personne qui les a écrits.
  • Affronte le problème. Va directement au cœur de ce qui te tracasse, pour comprendre comment affronter le problème. Dès lors, tu pourras identifier comment mieux faire face à la situation tout en étant bienveillant·e avec toi-même.

Accepter qui tu es vraiment en ligne : donner la parole à notre communauté

En plus du sondage, nous avons eu la chance de discuter avec certains de nos fantastiques utilisateurs qui ont appris au fil du temps à s’aimer et à s’accepter tels qu’ils sont, notamment grâce au soutien de leurs amis Yubo :

Zach (@queenzach2019 sur Yubo), 19 ans, d’une banlieue de Pennsylvanie : « Yubo a été un outil très puissant pour moi, un espace où j’ai pu être proche d’amis que je ne connaissais même pas il y a quelques mois. Ça n’a pas toujours été facile pour moi de m’aimer et j’y travaille encore tous les jours, mais Yubo a été pour moi un lieu sûr et bienveillant où j’ai pu être complètement moi-même. »

Mikaylah (@kaykaymid) de Long Island, État de New York : « Je suis étudiante à New York en première année à l’université en pleine pandémie, ça n’a pas été facile de rencontrer des gens. Même si je suis dans une équipe de danse, se faire des amis sur le campus pendant les confinements, c’était compliqué. Yubo m’a permis de rencontrer bien plus de monde, de parler d’acceptation de soi, de self-care, de confiance en soi et de tout ce qui nous tracasse. »